MAK

Full text: Catalogue des produits industriels et des oeuvres d'art - Belgique, Exposition Universelle de Vienne en 1873

- 240 — 
C.— Materielet procebes bes TRAVAUX BE 
TERRASSEMENTS (EXCAVATECRS, DRAGUEs), | 
MATERIE!, POTTR LE TRANSPORT BES TEU 
RES, ETC. 
461. — SOCIETE ANONYME JOHN COCKERILL. ä 
Seraing, lez-Liege. 
Pei'foraleurs. 
(Halle aux Machines.) 
(Voir ci-apres,litt. E., etaussi 7 e gronpe, lill. B, et 13 e groupc, 
litt. I> et litt. F.) 
Des le debut du percoment du mout Cenis, tu Societe Cockeril! a eie associüe 
h ocs grarnls travaux. 
Les premieres machines h comprimer l’air, essayees a Ja Coscia, a Gönes, ont 
6le coiistruites a Seraing. 
Los beatix resultats oblenus avcc ces machines d’essai, los grands moyens de 
produclion et le concours empresse et intelligent que l’illustre auteur du percc- 
ineat des Alpes, M. G. Sommeiller, a rcncontres h Seraing ont engage le Gouver 
nement italien h eonlier i« la Societe Gockerill la construction de tont le matcricl | 
mecanique, sans cxceplion, neeessaire au percement du grand tunnel. 
La Societe a fourni h la percee des Alpes pour plus de quatre millions de irancs 
de moteurs hydrauliques de toutc espece, roues, turbines, machines ä eolonnc 
d’eau, compre§seurs, perforateurs, conduites d’air et d’eau, etc. 
La construction des machines h comprimer l’air et la Perforation mecanique 
sont devenues, depnis, une branche speciale de l’industrie de la Societe Cockerill* 
et ont ete portees a une haute perfection. 
Ginquante compresseurs ont ete deja executtis; plus de cinq Cents perforateurs 
ont ete Ihres et un grand nomhre de perforateurs et de compresseurs sont encore 
cn construction. 
La Perforation mecanique dans les mincs de eharbon et autres a pris une 
grande extension. 
La Societe Cockerill l’emploie dans ses propres charbonnages et a fourni bcau- | 
coup d’installations completes atix mines de Belgique, de France, etc.; eile 
reeoit constnmment des demandes de nouvelles installations. 
Appreciant la grande experience acquise par la Societe Cockerill dans les 
construclions de l’espece et reconnaissant la sup6riorile du Systeme, l’entreprise 
generale du percement du Saint-Gothard a egalement contracte avec la Societe 
Cockerill pour la fourniturc du materiel de compression et de Perforation. 
Deux perforatrices sont exposöcs. 
La premiöre presente un certain interet historique. — Gelte perloratricc est 
l’une de eelles que M. Sommciller a employees au mont Cenis, et eile y a Ote 
tres-longtemps en serviee. 
La dcuxieme est une simplification et modilication falle de cellc du mont Cenis, 
par MM. Dubois et Francois. — C’est cette perforatrice que la Societe Cockerill 
m
	            		
- 241 — Uohllrlllt pout les ininek, et c'eat Celle qui e 6(6 aJopläe pölit' le p6feehibiit du Saint-Golhard. Etablissement fonde en 181?. — Mäd. d’hontietir (ftoUttell modal) Londres,18bl; grandemed. d’hon neu r Paris, 1838; mOd. or Paris, 1807; deux grandes niGd. or Moscou, 1872. E.— Travaux hydrauliques, a l’exception DES CONSTUCTIONS MARITIMES (vANNES, TRA VAUX DE REGULARISATION DE COURS d’eAU, TRAVAUX DE CANAUX, ETC.). 4G2. — SOCIETE ANONYME JOHN COCKERILL, tl Seraing, lez-Liege. Porte flollante pour le canal du Danube, a Vienne. Cetle porte est mise en place sur le canal du Danube, a Vienne, a rendroit qu'ellcdoit occuper. Elle est destinee a empGcher les glaeons venant de la debacle du fleuve prineipal d’cntrer dans le bras appele « Canal », de s’y amonceler et, par la, provoquer des inondalions dans les partics basses de la villc. La porte a 153 i/2 pieds de Vienne de longueur, 30 de largeur et 18 de hauteur. Les fers entres dans sa construction pesent 300 tonnes de 1,000 kilog. Elle a eie executee d’apres les plans de M. le Chevalier de Engerth, membre de la Commis sion imperiale de la regularisation du Danube, et l’exposition que fait cette Com mission de ses travaux en donne tous les details. (Voir l’exposition autrichiennc.) (Voir ci-dessus, n° 461.) G.—Plans, modeles et dessinsde monuments DUBLICS DE DESTINATION SPECIALE (mAISONS d’habitation, prisons, hopitaux, batiments SCOLAIRES, THEATRES); APPAREILS SERVANT A ELEVER ET A TRANSPORTER LES GROS MATERIAUX DE CONSTRUCTION (CHAPELLES, GRUES, ETC.); PLANS ET MODELES d’HABITA- tions a BON marche(cites ouvrieres); OUTIL- 11
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.